GEOPOWEB

Christian Desmaris, La réforme du transport ferroviaire de voyageur en Suisse : plus de performance sans compétition

jeudi 23 février 2017 Christian Desmaris

Christian Desmaris, Institut d’Etudes Politiques de Lyon, Laboratoire Aménagement, Economie, Transports (LET), Université de Lyon

ABSTRACT


Le système ferroviaire Suisse est connu pour sa qualité de service et son intégration à un système de transport public particulièrement dense. Moins connue est la réforme institutionnelle en cours. Cet article vise à éclairer la réforme du transport de voyageurs, en particulier du trafic régional. Quels sont les schémas institutionnels sollicités ? Quels sont les résultats obtenus, tant du point de vue des finances publiques que pour les voyageurs ?
Quelles sont les clés explicatives des gains de performances enregistrés ? Quels enseignements pour les réformes ferroviaires ? Au total, il apparaît, qu’en Suisse, davantage de performance est possible sans la concurrence. Ces progrès résultent de la nature de la gouvernance publique et de son impact sur les jeux d’acteurs. Les pouvoirs publics ont imposé aux opérateurs des objectifs ambitieux, mais négociés, associés à une sévère contrainte financière, dans le cadre d’une décentralisation de la commande publique. Face à ce nouveau cadre institutionnel, les entreprises ferroviaires et tout particulièrement l’opérateur historique national, les CFF, ont su réaliser de significatifs gains de productivité et de profondes innovations managériales et techniques. La satisfaction des voyageurs, placés au coeur de la réforme, contribue également à cette dynamique de succès.

PDF - 136.2 ko
pdf

Mots-clés

gouvernance
régionalisation