GEOPOWEB

Lectures GEOPOLITIQUES et GEOECONOMIQUES

mardi 12 février 2019 Patrick Lallemant

Les problématiques GEOPOLITIQUES et GEOECONOMIQUES ainsi que la PHILOSOPHIE POLITIQUE donnent une certaine historicité aux formes de l’Etat. L’actualité le rappelle régulièrement : l’apparition de la géoéconomie n’a rendu en aucun cas obsolète la géopolitique qui est l’étude des rivalités de pouvoir pour les territoires et les hommes qui s’y trouvent (Yves Lacoste). Elle est aujourd’hui réévaluée (cf ci-dessous l’idéal-type des 2 champs).

Le tableau ci-dessous distingue de façon idéal-typique les deux champs (géopolitique et géoéconomique) ce qui permet de les positionner historiquement et analytiquement. Source : M.P. Lallemant

GéopolitiqueGéoéconomie
Y. Lacoste - « La géopolitique est l’étude des rivalités de pouvoir pour les territoires et les hommes qui s’y trouvent ». P. Lorot - « La géoéconomie est l’analyse des stratégies économiques décidées par l’Etat dans le cadre de politiques visant à protéger certains pans de l’économie ». C’est le prolongement de la géopolitique dans le cadre de la mondialisation économique. Cette discipline est apparue dans les années 90 au croisement des Relations Internationales, des Sciences économiques et de la Géopolitique

Contexte historique

Période des Etats-nations et du monde westphalien puis "redécouverte" avec la chute du mur.

Le territoire fonde la légitimité. L’Etat dispose du monopole de la violence légitime et de l’information

Prédominance des frontières « physiques » et des rivalités de territoires

L’homo politicus s’inscrit dans l’espace physique
Période de la mondialisation contemporaine La chute du mur, la disparition URSS et l’ouverture de la Chine créent un grand marché mondial.

On assiste à la multiplication des acteurs

Le monde serait un village planétaire, un monde plat, un "level playing field" pour les firmes.

L’homo oeconomicus s’inscrit dans un espace virtuel (méta-territoire et meta-système mondial de l’information).
La nation est soumise à ses intérêts économiques (primat de l’économique)

Organisation du monde. Type de conflictualités et de puissance

Modèle historique de boules de billards (A. Wolfer)

Principe de stabilité hégémonique. La hiérarchie de la puissance est fonctionnelle (alliance, ordre, équilibre). Kindleberger, Kheoane

Guerres « classiques » et conflictualités frontales (Proche-Orient, ex-Yougoslavie)
Enchevêtrements des intérêts : faible lisibilité, instabilité voire a-polarité.
Le marché de la puissance est ouvert et dérèglementé (B. Badie). Le temps long des transformations sociétales

Guerres économiques, des monnaies, des normes pour la conquête des marchés et la meilleure insertion dans la D.I.T. Frontière technologique et compétition technico-économique

Etats, logiques d’influence, mots clefs

Diplomatie politique

Vocabulaire militaire

Soumission par la force. Le politique quadrille (Muraille de Chine, murification...)
Dimension géopolitique du Sud
Diplomatie économique. Puissance mesurée à la santé économique

Vocabulaire militaire appliqué au domaine économique (stratégie, guerre économique, pénétration des marchés...)

Fabrique du consentement, hyperclasse cosmopolites indifférents et
manipulateurs de symboles
Les pays sont des marques

Quelques auteurs

Hobbes, Malthus, Darwin, Metternich, Weber, Clausewitz... Edward Luttwak (1990), Pascal Lorot (1997), Christian Harbulot...

Relativisation de cette opposition

Retour de la géopolitique avec la chute du Mur. Y. Lacoste : "la géographie, ça sert à faire la guerre".
Crimée, Géorgie, Ukraine orientale, Moyen-Orient...
L’Etat et les territoires sont réifiés par les questions sécuritaires alors que "l’ennemi est flexible et n’a pas de résidence fixe". C.P. David
La géoéconomie n’est pas la fin de la puissance mais permet de réévaluer l’importance relative de ses facteurs et le rôle stratégique des Etats.

"L’Etat perd plus de sa souveraineté que de sa puissance". P. Thibaud

NOTES

1. "Un monde sous tension" . Entretien réalisé par Pascal Lorot. Revue Géoéconomie, 2015. Institut Choiseul
http://choiseul.info/wp-content/uploads/2015/06/Luttwak.pdf

2. La première livraison de Géoéconomie (alors appelée Revue française de Géoéconomie) au printemps 1997, fournit le texte fondateur (premier publié en France) qui discute le concept de géoéconomie. Il pose le cadre de cette nouvelle approche des relations et conflictualités internationales. P. Lorot
https://www.cairn.info/revue-geoeconomie-2009-3-page-9.htm#s1n5

3.« La géopolitique et le géographe ».

Yves Lacoste, entretiens avec Pascal Lorot Choiseul éditions. Juillet 2010 et l’éclairage récent de juin 2017  :
http://notes-geopolitiques.com/geopolitique-et-geoeconomie/

4. Sur le foisonnement des définitions de géopolitique, géostratégie etc... lire l’article de St. Rosière, in l’information géographique, année 2001, volume 65

http://www.persee.fr/doc/ingeo_0020-0093_2001_num_65_1_2732#ingeo_0020-0093_2001_num_65_1_T1_0033_0000

pdf

Mots-clés

géopolitique
géoéconomie